La trajectoire de la poule

 

La poule courait depuis un certain temps déjà
Elle n'était pas encore à son régime maximum
Les plumes au vent, elle était grisée par sa vitesse
Pleine d'énergie, gorgée de jeunesse, elle fonçait droit devant.

La poule ne se laissa pas faire, appuya sur le champignon
Mais il n'y eut rien à faire la jeunette restait devant.
Quand elle vit le regard du coq pour la poulette
La poule s'arrêta brusquement.

 

Quand elle passait dans la basse cour
Elle sentait que le coq était fier d'elle
Sa famille aussi probablement, il lui disait l'œil en coin:
C'est toi qui cours la plus vite, tu iras loin !

Epuisée par une course si longue, elle baissa son regard à terre
Et pour la 1ère fois vit la marque au sol de sa propre carrière
Ce n'était pas une ligne droite mais des courbes enchevêtrées
Où finalement le départ était très proche de l'arrivée.

Motivée par tant de reconnaissance, elle accéléra encore
Avec l'expérience, sa technique devenait meilleure
Elle sentait qu'elle tenait la distance
Sa vie était si intense, elle en pleurait de bonheur !

Prise par la vitesse, grisée par son ego
Elle avait sacrifiée pour un rêve de puissance
Sa vie, sa famille... tout ce qui a de l'importance.
Son parcours - elle le réalisait - n'avait eu aucun sens.

Elle n'avait jamais de temps, ni pour elle ni pour les autres
Difficile de faire autrement quand le devoir vous appelle
Elle avait des responsabilités, elle
Alors, elle courait, courait, courait toujours vers l'avant.

La vitesse est dangereuse quand elle masque le vide
Soigner son trajet, c'est être plus lucide
Si au moindre petit arrêt, votre monde s'écroule
C'est que vous suivez...une trajectoire de poule.

Un jour, la poule sentit qu'il lui poussait des ailes
Comme la basse cour était pleine, elle accéléra encore,
C'était son jour de triomphe, elle en était certaine
Jusqu'à ce qu'une poulette dispute son record.

 

 

contenidos © RoveratoCréé avec Bluekea