Homo Damnatus

Regarde ces animaux avant que la lumière ne s’éteigne,
Regarde ces nouveaux êtres sensibles, doués d’émotion.
A leur tour, ils s’expriment en tant qu’êtres vivants
Pour te dire que nous sommes qu’une seule et même espèce.
Leur disparition liée à notre développement aveugle,
Déséquilibre la chaîne jusqu’à ce qu’elle se brise
Entrainant dans sa chute ta propre destruction.

 

 

Les rapports humains-animaux sont une constante de la vie sur terre et ils sont caractérisés par leur diversité, leur complexité et aussi leur complémentarité.

Plus j’observe les animaux et plus je leur trouve des caractéristiques du comportement et/ou de la morphologie humaine. Quand on y pense, singes, lézards, oiseaux, hommes, nous sommes tous des descendants d’une même espèce.  Plus proches des singes, nous partageons 99% de notre code génétique avec les chimpanzés.

Notre orgueil nous pousse pourtant à croire que nous sommes supérieurs aux autres espèces.  L’homme s’est toujours placé au centre de l’univers. La domination qu’il a sur son environnement est devenue de plus en plus grande, jusqu’à l’excès.

Nous découvrons probablement pour la première fois que l’activité humaine n’est pas seulement génératrice de profits et de progrès pour l’espèce humaine et de tout ce qui l’entoure, mais qu’elle peut avoir aussi une incidence très néfaste sur le milieu naturel et conduire en droite ligne à des catastrophes inévitables. Nous faisons partis des rares êtres vivants à détruire notre propre habitat. Et pour cette raison de nombreuses espèces disparaissent avec le risque à terme de provoquer notre propre disparition.

Si le droit des animaux est de plus en plus reconnu dans le monde particulièrement dans les pays anglo-saxons (Angleterre, Etats-Unis) mais aussi en Espagne,  la loi française vient de reconnaître les animaux non plus comme des biens meubles mais comme des «êtres vivants doués de sensibilité » (loi du 16 février 2015 - code civil article 515-14).  Cette évolution de statut m’a donné envie de photographier les animaux comme des humains afin qu’ils s’expriment directement et nous fassent réfléchir au  rapport qui existe entre l’homme et la nature, sur la façon dont nous pourrions vivre en harmonie et éviter ainsi notre autodestruction.

Les animaux ont été photographiés dans des zoos ou en liberté. Les zoos et les parcs nationaux jouent un rôle important pour la sauvegarde des animaux devenus rares. En les faisant se reproduire, il est possible de les relâcher dans la nature et de les sauver. A titre d’exemple, les vautours sont en régression presque partout ; en 2010, 14 espèces sur 23 (soit 61 % des espèces de vautour) sont menacées d'extinction. Le nombre de bonobos aurait diminué de moitié durant les 20 dernières années. Les éléphants pourraient disparaître à l'état sauvage d'ici 20 ans, le rhinocéros blanc est une espèce bientôt éteinte…

Les photos ont été traitées comme je l’aurai fait pour des humains en studio. Les portraits retenus sont ceux qui me renvoient à la nature humaine pour un regard, une expression ou une attitude. Ce sont souvent des animaux en voie de disparition. Le noir est là aussi pour isoler la beauté des animaux et les admirer avant qu’ils ne disparaissent.

contenidos © RoveratoCréé avec Bluekea